1

L'abus d'alcool est dangereux pour la santé.

Code de la santé publique :

Articles L3322-2, L3342-4, L3323-2 du code de la santé publique :

L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération.

L'alcool ne doit pas être consommée par des femmes enceintes.

La vente d'alcool est interdite aux mineurs - En passant commande sur ce site, vous certifiez avoir l'âge légal requis et la capacité juridique pour pouvoir acheter.

En vertu de l'ordonnance n° 59-107 du 7 janvier 1959 qui stipule l'interdiction de la vente d'alcool à des mineurs, loi n° 74-631 du 5 juillet 1974, , l'acheteur s'engage, en remplissant le bon de commande, à avoir dix-huit (18) ans révolus à la date de la commande en communiquant sa date de naissance lors de la création de son compte E-d-champagne. L'abus d'alcool est dangereux pour la santé. Sachez le consommer et l'apprécier avec modération.

Les troubles peuvent apparaître pour de faibles consommations. On ne connaît pas le seuil au-dessous duquel la consommation d’alcool chez la femme enceinte n’a pas de conséquence sur la santé du fœtus. Aucune boisson alcoolisée n’est moins à risque. Il est donc recommandé de s’abstenir de consommer toute boisson alcoolisée tout au long de la grossesse et pendant l’allaitement.

Article Santé Publique France

Des conséquences à moyen et long terme même en cas de faible consommation

Même sans être un très gros consommateur ou alcoolo-dépendant, la consommation d’alcool a une influence sur le développement de nombreuses pathologies : cancersmaladies cardiovasculaires et digestives, maladies du système nerveux et troubles psychiques... L’alcool peut également être à l’origine de difficultés plus banales (fatigue, tension artérielle trop élevée, troubles du sommeil, problèmes de mémoire ou de concentration, etc.). 

Les cancers

L’alcool est un cancérigène avéré (groupe 1) classé comme tel depuis 1988 par le Centre International de Recherche sur le Cancer (CIRC). 
Le risque de développer certains cancers augmente à partir d’un verre d’alcool quotidien quel que soit l’alcool consommé qu’il s’agisse de vin, de bière ou d’alcool fort. Ainsi, 19% des cancers imputables à l’alcool se développent chez des hommes buvant moins de 40g d’alcool par jour et des femmes consommant moins de 20g d’alcool par jour. 
En France en 2015, 8% des cancers sont attribuables à l’alcool soit environ 28 000 cancers. C’est la deuxième cause de cancers évitables après le tabac. Cela représente environ 28 000 cancers attribuables à l’alcool en France, sur les 352 000 nouveaux cas de cancers atteignant les adultes de plus de 30 ans annuellement.
Sept localisations de cancers ont un lien avéré avec la consommation d’alcool : cancers de la bouche, du larynx, du pharynx, de l’œsophage, du foie, du côlon-rectum et du sein

Les troubles cardiovasculaires

La consommation régulière d’alcool élève la pression artérielle et augmente le risque d’hypertension. 
L’effet de l’alcool sur la pression artérielle est dose-dépendant mais le risque d’hypertension artérielle augmente différemment chez les hommes et chez les femmes : 

  • chez les hommes : toute consommation d'alcool est associée à une augmentation du risque d'hypertension artérielle.
  • chez les femmes : le risque est accru pour une consommation supérieure à 30 g d’alcool par jour.

Elle favorise également les risques d’accidents vasculaires cérébraux (AVC hémorragique) et de fibrillation atriale (augmentation du risque de survenue à partir de 10g d’alcool par jour chez les hommes et 30g d’alcool par jour chez les femmes). 

La cirrhose

Il existe un effet dose dépendant entre la consommation d’alcool et la cirrhose. A l’origine d’une destruction progressive des cellules hépatiques remplacées par un tissu fibreux, la cirrhose est significativement augmentée à partir d’une consommation : 

  • Chez les femmes de 24 à 36g d’alcool par jour
  • Chez les hommes de 36 à 48g d’alcool par jour  

La mortalité par cirrhose est significativement augmentée pour toute consommation d’alcool chez les femmes et à partir d’une consommation de 12 à 24g d’alcool par jour chez les hommes. 

Les effets sur le cerveau

Outre les troubles de l’attention, de la concentration, de la mémoire, des capacités d’abstraction et des fonctions exécutives, l’intoxication alcoolique chronique peut être à l’origine d’un syndrome de Korsakoff, caractérisé par une altération massive et irréversible de la mémoire, une tendance à la fabulation pour compenser les pertes de mémoire, des troubles de l’humeur, etc. 

La dépendance

Quand la dépendance s’installe, les conséquences néfastes sont nombreuses et touchent toutes les sphères de la vie du buveur. L’état de santé se dégrade tant sur le plan physique que psychologique. Les relations avec les proches sont perturbées et la vie professionnelle peut également être touchée. 

L’alcoolo-dépendance est particulièrement toxique sur le système nerveux et provoque de nombreux troubles : 

  • encéphalopathies, résultant de carences vitaminiques
  • troubles cognitifs, comme les démences
  • crises d’épilepsie
  • neuropathies  

Éthylotest en vente sur se site.

L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération.

Ethylotest

Ethylotest
Éthylotest jetable chimique 0.5g/l et sans ballon homologué par le ministère de la santé, rapide et simple à utiliser.
3,00 €
Produit ajouté à la liste de favoris